A NACIONALIDADE COLONIAL DA ARGÉLIA NO IMPÉRIO FRANCÊS

LA NATIONALITE COLONIALE ALGERIENNE DANS L’EMPIRE FRANÇAIS

Autores

Resumo

Na época do apogeu territorial do Império Francês, os nativos das possessões (Argélia, colônias, protetorados, mandatos B da Liga das Nações) não eram franceses nem estrangeiros; eles estão vinculados aos seus territórios de origem por nacionalidades coloniais inferiores à nacionalidade metropolitana. Qual é a singularidade da nacionalidade colonial argelina neste contexto? Depois de comparar as diferentes modalidades de atribuição e abandono desta nacionalidade atípica, concluímos aqui que a situação argelina é banal no que diz respeito à originalidade de certos territórios como a Indochina ou a Guiana.

Downloads

Não há dados estatísticos.

Biografia do Autor

Yerri Urban, Université des Antilles

Maître de conférences en droit public de la Université des Antilles, Faculté de droit de la Martinique. Centre de Recherche sur les Pouvoirs Locaux dans la Caraïbe (CRPLC, UMR 8053). Chercheur associé IHRF. E-mail: yerri.urban@gmail.com. ORCID: https://orcid.org/0000-0001-5726-4419. 

Referências

AMARA Nordine, Faire la France en Algérie : émigration algérienne, mésusages du nom et conflits de nationalités dans le monde. De la chute d'Alger aux années 1930, thèse d’histoire, Paris I, 2019

BARANGER Denis, Écrire la constitution non écrite. Une introduction au droit politique britannique, Paris, PUF, 2008

BARRIERE Louis-Augustin, Le statut personnel des musulmans d’Algérie de 1834 à 1862, Dijon, EUD, 1993

BEAUD Olivier (dir.), «Penser juridiquement l’Empire ?» Jus Politicum. Revue internationale de droit politique, Hors Série, 2017, Paris, Dalloz

BEAUD Olivier, « L’Empire et l’empire colonial dans la doctrine publiciste française de la IIIe République », Olivier BEAUD (dir.), «Penser juridiquement l’Empire ?» Jus Politicum. Revue internationale de droit politique, Hors Série, 2017, Paris, Dalloz, p. 235-412, p. 412.

BEAUD Olivier, «Préface» à Urban, Yerri, L’indigène dans le droit colonial français (1865-1955), Paris, LGDJ, 2010, p. XV-XXIV.

BEAUD Olivier, Théorie de la Fédération, Paris, PUF, 2007

BENOÎT Catherine, « Pampila et politique sur le Maroni : de l’état-civil sur un fleuve frontière en Guyane », Histoire de la justice n°26, 2016, p. 237-259

COLLOMB Gérard, « Du “ capitaine ” au “ chef coutumier ” chez les Kali’na », Ethnologie française, XXIX, 4, 1999, p. 549-557 ;

COQUERY-VIDROVITCH Catherine, 2001, « Nationalité et citoyenneté en Afrique occidentale française : originaires et citoyens dans le Sénégal colonial », The Journal of African History, 42, 2001, p. 285-305

DURAND Bernard, Introduction historique au droit colonial, Paris, Economica, 2015,

ERPELDING Michel, Le droit international antiesclavagiste des « nations civilisées », Paris, Institut Universitaire Varenne, 2017

FLEURY Thibaut, La question du territoire aux Etats-Unis de 1789 à 1914 : apports pour la construction du droit international, thèse de droit, Paris II, 2011

HOEFFEL Ernest, De la condition juridique des étrangers au Cambodge, Strasbourg, Ch. Hiller, 1932, thèse de droit

LAURENS Henry, 1990, Le Royaume impossible. La France et la genèse du monde arabe, Paris, Armand Colin, 1990

RABINOVICH Simon, “The Quality of Being French versus the Quality of Being Jewish : Defining the Israelite in French Courts in Algeria and the Metropole », Law and History Review, 36(4), 2018, 811-846

SAADA Emmanuelle, 2001, La « question des métis » dans les colonies françaises : socio-histoire d’une catégorie juridique, thèse de sciences sociales, EHESS.

SIBEUD Emmanuelle, « Empire de la loi ou maquis réglementaire ? Débattre de la citoyenneté impériale pendant la Première guerre mondiale », Outre-Mers. Revue d’histoire, T. 107, No 404-405 (2019), p. 145-165

URBAN Yerri, L’indigène dans le droit colonial français (1865-1955), Paris, LGDJ, coll. « Fondation Varenne », 2010.

URBAN Yerri, « Empire colonial et droit à la nationalité » in Alexandre DEROCHE, Eric GASPARINI et Martial MATHIEU (dir.), Droits de l’homme et colonies : De la mission de civilisation au droit à l’autodétermination, Aix-en-Provence, PUAM, p. 363-374

URBAN Yerri, « La citoyenneté dans l’Empire colonial spécifique est-elle spécifique ? », Olivier BEAUD (dir.), «Penser juridiquement l’Empire ?» Jus Politicum. Revue internationale de droit politique, Hors Série, 2017, Paris, Dalloz, p. 151-187

URBAN Yerri, « Le rattachement d’un peuple marron à la France. Les Boni, de la Guyane néerlandaise à la Guyane française (1836-1892) », Revista da Faculdade de Direito da UFG, vol. 43, 2019, https://www.revistas.ufg.br/revfd/article/view/61386 ;

URBAN Yerri, «L’ordre du jour du 10 vendémiaire an IX (2 octobre 1800) relatif à l’organisation de la justice en Egypte : vers un nouveau droit colonial» in Frédéric REGENT, Jean-François NIORT & Pierre SERNA (dir.), Les colonies, la Révolution française, la loi, Rennes, PUR, 2014, p.149-164

WEIL Patrick, Qu’est‐ce qu’un Français ? Histoire de la nationalité française depuis la Révolution, Paris, Gallimard, 2004 (1ère édition 2002)

Publicado

2023-07-02

Como Citar

URBAN, Y. A NACIONALIDADE COLONIAL DA ARGÉLIA NO IMPÉRIO FRANCÊS: LA NATIONALITE COLONIALE ALGERIENNE DANS L’EMPIRE FRANÇAIS. Revista da Faculdade de Direito da UFG, Goiânia, v. 47, n. 1, 2023. Disponível em: https://revistas.ufg.br/revfd/article/view/68916. Acesso em: 14 jul. 2024.