LES DIFFICULTES DE DEVELOPPEMENT DE L'ECOTOURISME DANS LES AIRES PROTEGEES DU CAMEROUN - DOI 10.5216/bgg.v26i2.5228

Autores

  • Mesmin Tchindjang Université de Yaundé
  • Samuel Aimé Abossolo Université de Yaundé
  • Joseph Armathée Université de Yaundé
  • Vincent Francis Menga Université de Yaundé

DOI:

https://doi.org/10.5216/bgg.v26i2.5228

Resumo

La création du premier parc national mondial le 1er mars 1872 à Yellowstone aux Etats-Unis, suivie 26 ans plus tard par celle de la Sabie Game Reserve qui devint le Krüger National Park em Afrique du Sud, a ouvert la voie à la multiplication des aires protégées dans le monde entier. Le but de celles-ci est de preserver le potentiel naturel des différents pays et de promouvoir le développement durable par l’écotourisme. Cependant, le Cameroun a attendu 60 ans pour créer sa première réserve (1932) érigée 36 ans plus tard (1968) en parc national (le Parc de Waza). A ce jour, ce pays compte près de 77 zones protégées d’une superfície totale de 7,51 millions d’hectares, soit plus de 15% du territoire national. Dans l’ensemble, on dénombre 12 parcs et reserves de plus de 2,3 millions d’ha de superficie. Mais ceux-ci n’ont de parcs que de nom: en effet, ils bénéficient d’une attention faible de la part des services publics compétents. De plus, ceux qui sont en charge de la promotion de l’industrie touristique sont insuffisamment outillés ou qualifiés. Cet article vise à établir um diagnostic critique des principales difficultés du développement de l’écotourisme au Cameroun dans les aires protégées.

 

Downloads

Não há dados estatísticos.

Downloads

Publicado

2008-12-16

Como Citar

TCHINDJANG, M.; ABOSSOLO, S. A.; ARMATHÉE, J.; MENGA, V. F. LES DIFFICULTES DE DEVELOPPEMENT DE L’ECOTOURISME DANS LES AIRES PROTEGEES DU CAMEROUN - DOI 10.5216/bgg.v26i2.5228. Boletim Goiano de Geografia, Goiânia, v. 26, n. 2, p. 11–47, 2008. DOI: 10.5216/bgg.v26i2.5228. Disponível em: https://revistas.ufg.br/bgg/article/view/5228. Acesso em: 21 maio. 2024.

Edição

Seção

Artigos